L’Union des Poètes francophones a créé

ses grands Prix de Poésie en 2006 :

 

 

Grand Prix de Poésie 2006

de l’Union des Poètes francophones

 

Le jury comprenait Yves-Fred Boisset, Joël Conte, Mathilde Filloz, Thérèse Mercier & Claude Willers.

 

PALMARES DU GRAND PRIX DE POESIE 2006

 

L’Union des Poètes francophones a l’immense plaisir de vous communiquer le palmarès de son Grand Prix de poésie 2006, dont les lauréats ont été :

Grand Prix : Nora ATALLA, Sainte-Foy (Québec) : la Mémoire du cœur (poésie libérée)

Grand Prix ex aequo : Véronique FLABAT-PIOT, Erquelinnes (Belgique) : le Banc des amours (poésie classique)

Poètes émérites :

- Jean CALBRIX (76 Saint-Jacques-sur-Darnétal) : Merle

- Louisette LAINE (94 Chennevières-sur-Marne) : le Temps d'aimer

- Guy VIEILFAULT (77 Croissy-Beaubourg) : les quatre Eléments

 

L’Union accueille poètes et associations de tous les pays francophones ; la remise des prix et des diplômes a eu lieu le 20 mai 2006 à 14h 30 à Bruxelles, au Cercle des Voyageurs (à proximité du Manneken Pis).

 

***

 

GRANDS PRIX DE POESIE 2007

 

L’Union des Poètes francophones a l’immense plaisir de vous communiquer le palmarès de ses grands prix 2007, et de féliciter les lauréats dont les noms suivent :

Grand Prix de poésie classique : Jean LEJARRE, pour « Compostelle »

Grand Prix de poésie libérée : Jean CALBRIX, pour « Hiver 84 »

Grand Prix de poésie néo-classique : Simone Amélie BOINOT, pour « Arabesques »

 

Ont été déclarés poètes émérites pour la qualité de leur envoi :

- en poésie de style classique : Michel WALACH, pour « Sourire matinal »

- en poésie de style libéré : Irène DUBŒUF, pour « Extra ecclesiam »

- en poésie de style néo-classique : Jean LEJARRE, pour « Ma Bastille »

L’Union accueille poètes et associations de tous les pays francophones. La remise des prix et des diplômes a eu lieu le 14 avril 2007 à 17h 30, au Centre européen de poésie, à proximité du Palais des Papes d’Avignon.

 

***

 

PALMARES DES GRANDS PRIX 2008 DE L’U.P.F.

 

Grand Prix de poésie 2008 en style classique : Jacqueline AEBY (Suisse), « Grappilleur de rêves »

Poètes émérites en style classique : Simone Amélie BOINOT, « Le Temps des âges »,  Marie-José BERTAUX , « Neige », Philippe LEMOINE, « Dégustation »

 

Grand Prix de poésie 2008 en style néo-classique :  M. Dominique SIMONET, « Paradis ou enfer »

 

Grand Prix de poésie 2008 en style libéré : Irène DUBOEUF , « Romanité »

Poète émérite en style libéré : Hélène-Victoria MONGE , « Le Temps qui s’effiloche »

 

x

 

UNION des POETES FRANCOPHONES (UPF)

Centre social et culturel, Mairie                                                   blog : http://upfpoesie.artblog.fr

F - 84110  Puyméras, France                                                        site : http://pagesperso.orange.fr/upfr

UNION des POETES FRANCOPHONES (UPF)

Centre social et culturel, Mairie                                          blog : http://upfpoesie.blogspace.fr

F - 84110  Puyméras, France                                              site : http://pagesperso-orange.fr/upfr

 

 

GRANDS  PRIX  INTERNATIONAUX  DE  POESIE, session 2010/2011

 

Date limite d’envoi : 15 janvier 2011

 

 

Un Grand Prix international (150 €) ou un Prix, et plusieurs distinctions de Poètes émérites, seront attribués en :

 

* poésie de style classique (formes fixes comprises, sonnet excepté : les préciser sous le titre), les œuvres devant respecter toutes les règles de la prosodie.

 

* poésie de style néo-classique , admettant certaines licences par rapport à la prosodie traditionnelle, mais avec alternance des rimes avec et sans « e ». (cf Le Proclassique, précis de poésie néo-classique, 7 € au nom de Chris Bernard, Le Théron, F-84110 Puyméras)

 

* poésie de style libéré , non rimée.

 

+ sonnet : un prix de 150 € sera remis par "La Braise et l'Etincelle" à l'auteur d'un sonnet en tous points parfait, de forme ABBA CCD EDE ou ABBA CCD EED. Rappelons que seule la répétition d’articles et de pronoms est acceptée, mais qu’elle doit rester rare…

 

L’ensemble de l’envoi est disposé dans une seule pochette. Il doit comprendre :

 

1 - De une à trois œuvres (ou un maximum de 6 : si l’article 4 est respecté) inédites, jamais laurées auparavant, ne dépassant pas 40 vers, présentées dans la même section ou non, dactylographiées en 5 exemplaires en caractères standards droits, non fantaisie, au recto d’une page blanche de format A4 (21 x 29 cm) ou Lettre.

Doivent figurer en haut des œuvres présentées (l’anonymat est obligatoire) : à gauche, un code de 2 lettres et 3 chiffres (par exemple : AA 111) et à droite, la section choisie. Ce code (un seul et même code par candidat) sera reporté sur une enveloppe fermée jointe, contenant les nom, prénom, adresse (+ facultativement numéro de téléphone et/ou adresse de courriel) et date de naissance du candidat, ainsi que le titre des œuvres présentées dans chaque section.

 

2 - Deux enveloppes libellées à l’adresse du candidat, et timbrées (en timbres français, sinon joindre deux C.R.I.).

 

3 - La copie d’un diplôme ou d’un palmarès avec nom et adresse de l’organisateur, montrant que les candidats ont été antérieurement laurés par des associations ou des institutions reconnues (académies, sociétés, médiathèques, villes, etc).

 

4 - Les droits de participation. Pour l’envoi de trois textes : 15 € (10 € pour les candidats membres de l’Union en 2010). Par texte supplémentaire (au maximum 3 en plus) : pour chacun, 5 €.

Les titulaires d’un compte en France règlent les droits au moyen d‘un chèque établi à l’ordre de l’Union des Poètes francophones ; les autres participants procèdent par mandat ou virement international (attestation à joindre le cas échéant), à effectuer avant la date limite, sur le compte UPF :

 

IBAN FR49 2004 1010 0817 4914 6K02 953  -  BIC PSSTFRPPMAR.

 

La pochette comprenant ces documents est à envoyer, non recommandée, à notre siège social.           

 

Les décisions du jury présidé par Yves-Fred Boisset, et qui comprend également, entre autres, Chris Bernard, Véronique Flabat-Piot, Arlette Homs-Chabbert, Charles Verfaille, sont sans appel ; les textes ne seront pas renvoyés aux auteurs, mais ultérieurement détruits. Le palmarès sera adressé à tous les participants.

 

Renseignements complémentaires :

 

Aucun thème n’est imposé. Le lauréat d’un Grand Prix de l’Union des Poètes francophones ne pourra plus se représenter dans la même section pendant trois ans.

Les œuvres ne seront pas rendues.

Les lauréats seront nos invités au repas lors de la remise des prix, cérémonie qui se tiendra le jour de l’assemblée générale annuelle de l’U.P.F. en 2011 (vraisemblablement au printemps) ; ils recevront un diplôme attestant de la distinction qui leur est décernée, ainsi que, uniquement pour les lauréats présents, pour les Grands Prix, un chèque de 150 €, et une médaille (ou un C.D, un livre…) pour les autres poètes émérites distingués.

Chaque participant accepte sans restrictions le règlement du concours et autorise la publication de ses œuvres à titre gracieux par l’Union (grâce au bulletin d’information l’Aède, ou bien un autre support).

 

Vous trouverez l’annonce de divers concours dans la rubrique « Agenda »

 

 

Critères proposés pour qu’un concours obtienne

l’agrément de l’UPF :

 

POUR

 

* COÛT : Gratuité ou frais de participation raisonnables par rapport aux prix offerts (qu’est-ce qui est le plus « cher » : un concours qui demande 10 € de participation et offre des coupes d’une valeur de 30 €, ou celui qui demande 15 € et offre des prix de 100, 300 € ou plus ?).

 

* LIBERTE de CHOIX : Si une adhésion est exigée, elle doit s’accompagner d’un droit de vote à l’assemblée générale de l’association organisatrice. Sinon, allez voir ailleurs !

Tout participant doit, nous semble-t-il, avoir le choix entre s’abonner ou non à une revue organisatrice.

 

* TRANSPARENCE : La nature, le nombre des prix offerts sont-ils portés à la connaissance de chaque participant ?

 

* JURY : Certains organisateurs semblent étonnamment discrets sur leurs jurys… Mais ont-ils un jury ?

 

CONTRE

 

COÛTS : Frais excessifs, voire exorbitants. Abonnement obligatoire à une revue pour participer (fait déjà dénoncé par le CALCRE depuis 1987).

 

ACCÈS RESTREINT : Concours réservé à une catégorie professionnelle, locale ou ethnique de participants.

 

FLOU : Chèques qu’il faut établir au nom d’une personne non organisatrice.

Absence d’informations sur des résultats passés, sur une remise des prix prévue.

Noms de jurés cachés (parfois signe d’un jury fantôme).

Annonces vagues sur les prix offerts.

Palmarès non communiqué aux participants avant la remise des prix.

 

COMPETENCE : Interrogez-vous sur la valeur et le renom des prix offerts ici ou là…

 

ARNAQUES : Les concours ont un règlement. Mais certains d’entre eux fonctionnent selon des statuts tout simplement cachés aux participants… Comment le savoir ? Lesdits statuts doivent vous être communiqués, ou bien l’on doit vous certifier qu’il n’en n’existe pas !

Attention : d’autres concours pièges sont destinés à faire payer une édition à compte d’auteur à leurs « heureux » lauréats !